Ah, tout le monde aimerait bien faire monter son site dans les résultats de recherche d’un coup de baguette magique… Je ne vais pas vous donner de baguette magique aujourd’hui, mais un ensemble d’actions à mettre en place, qui vous aideront à coup sûr. Certaines actions sont faciles, d’autres un peu plus techniques. C’est aussi l’occasion de repasser en revue votre site et de faire un point complet. Et l’autre effet kiss cool, c’est que ces actions vont améliorer l’expérience utilisateur. Car quand on pense SEO, il faut avant tout penser à ses visiteurs !

1. Structurez correctement vos contenus

La hiérarchie des titres

Mais qu’entend-on par structurer ? Hé bien ici on parle de la structure des titrages, c’est-à-dire leur hiérarchie. Vous savez, c’est grand 1, grand 1 petit 1…

Sur internet, on utilise des balises pour structurer le contenu. Ces balises servent à expliquer à un navigateur, ou à Google quel est le type de donnée.

Ainsi Google comprend quels sont vos titres, vos sous-titres… Il comprend mieux de quoi vous parlez et quels sont les éléments importants de votre page.

Pour le titrage, on utilise les balises de type H. H signifie heading, c’est-à-dire titre en anglais.

Comment utiliser les titres ?

Nous avons donc sur chaque page une structure qui doit ressembler à ceci :

hiérarchie des titres h en html heading

Assurez vous que vous avez toujours un H1 sur chaque page. Et que vous en avez bien un seul. En outre, vérifiez bien que vous respectez la hiérarchie (pas de H3 juste derrière un H1 par exemple). Et n’hésitez pas à beaucoup utiliser les sous-titres H2, H3, H4… Ça aide votre lecteur à comprendre la structure de votre page web et de savoir rapidement de quoi vous parlez. Bien sûr, essayez de placer vos mot-clés dans les titres ! L’idéal est de placer votre mot-clé principal dans votre H1, dans l’URL et 2 ou 3 fois dans le texte. Pensez également à utiliser des synonymes de vos mots-clés.

2. Écrivez les titles et méta descriptions pour chacune de vos pages

titre et méta description

À quoi sert le title ?

Ne confondez pas votre titre H1 avec ce qu’on appelle le « title » !

Le « title » est contenu dans une balise <title>. C’est le fameux titre en bleu qui apparaît dans les résultats de Google.

Il apparaît aussi sur l’onglet de votre navigateur, ainsi que sur les réseaux sociaux quand on partage votre page (sauf quand vous spécifiez un titre différent pour vos réseaux sociaux). Le title a un énorme impact sur votre référencement. Pensez par exemple à vos fiches produits, à vos articles de blog…

Il est donc totalement indispensable de l’écrire avec grand soin. L’ennui, c’est que sa taille est limitée. Si vous rentrez un trop long title, il sera tronqué. Dommage, non ? Alors limitez-vous à 60 caractères environ. Ne l’écrivez pas tout en majuscules. Pensez à écrire un title unique pour chaque page. Et surtout, faites-le aussi explicite que possible.

À quoi sert la méta-description ?

La méta-description est un paragraphe qui sert à résumer le contenu de votre page. On la trouve en-dessous du title.

Comme pour le title, elle est limitée en nombre de caractères. Mais en revanche, elle ne sert pas directement à être mieux classé dans les résultats de recherche. C’est juste qu’elle doit être attrayante pour les internautes, et les encourager à cliquer.

Pour écrire vos titles et méta descriptions, si vous êtes sur WordPress, vous pouvez utiliser l‘extension Yoast SEO.

3. Optimisez votre maillage interne

Reliez entre elles les pages qui ont la même thématique

Le « maillage interne » désigne le réseau de liens entre les différentes pages de votre site.

Dans votre site, vous pouvez avoir des pages mères, filles (dans le cas où il y a des « sous pages »), et des pages sœurs (au même niveau). Il est intéressant d’indiquer à Google par des liens quelles sont les pages qui traitent de la même thématique. Ces liens vont aussi aider vos internautes à trouver facilement et rapidement son information. Soignez les ancres (les mots transformés en lien) en choisissant des mots évocateurs.

De manière générale, encouragez vos internautes à explorer d’autres contenus de votre site (articles ou produits dans la même thématique).

Attention, ne surchargez pas vos pages en liens, et ne mettez que des liens pertinents.

Surveillez les statistiques et la popularité de vos pages

Pensez à analyser le succès de vos pages avec les outils Google Search Console et Google Analytics. Vous serez peut-être surpris. Vous verrez que certaines pages sont beaucoup plus populaires que d’autres. Et il y en a sûrement qui pourraient gagner quelques places. Insérez quelques liens vers elles.

Tirez avantages des pages Cornerstone (pierres angulaires)

Yoast SEO vous propose de lui indiquer quelles sont vos pages les plus complètes et les plus intéressantes. Ainsi vous pouvez les pousser en priorité sur Google. Voici un guide complet d’utilisation des pages Cornerstone.

4. Insérez des liens externes

Vous vous méfiez peut-être des liens externes, vous avez peur de perdre vos visiteurs. C’est vrai, mais les liens externes sont aussi un bon moyen de booster votre SEO. Pointez vers des références de qualité. De plus, ce sont des ressources utiles pour vos lecteurs.

5. Décrivez vos images à Google

Qu’est-ce-que le champ alt ?

champ alt wordpress

Avez-vous remarqué ce champ quand vous insérez une image dans votre contenu ?
Vous le remplissez ?
Non ?
Hé bien c’est pas bien !

Oui, je sais, c’est vraiment fastidieux, mais c’est sympa pour vos internautes. Le contenu du alt (texte alternatif) apparaît à l’internaute quand l’image ne s’affiche pas, et il est lu par les lecteurs d’écran pour les personnes malvoyantes. Et bien sûr, la description de vos images est essentielle pour Google. Ce alt lui sert notamment pour Google Images. Vous avez des images produits, des portraits de gens, des jolies infographies ? Alors ne passez pas à côté du pouvoir du alt. Le seul cas où vous pouvez vous en passer, c’est si l’image est purement décorative.

Pour remplir ce champ, utilisez plusieurs mots-clés. 

Le nommage des images

Il n’y a pas que le alt qui est important, il y a aussi le nom du fichier image lui-même. Nommez-le de la façon la plus claire possible.

6. Proposez une transcription de vos contenus vidéos

Vous avez de jolies vidéos explicatives sur votre site ? Ce serait bien de les transcrire en texte alors. Oui, ça aussi c’est fastidieux, mais c’est quand même simple. Les personnes sourdes vous en seront reconnaissantes.

7. Corrigez vos fautes d’orthographe

C’est tout bête, mais faites vous relire. Les fautes d’orthographe ou les fautes de frappe donnent une très mauvaise image de votre entreprise à l’internaute, et sont une catastrophe pour Google, qui ne comprend plus rien.

8. Réécrivez vos URLs

Les URLs de vos pages sont elles aussi un critère important de référencement naturel.
Voici quelques conseils pour les corriger :

  • faites-les lisibles par des humains (évitez absolument les chiffres et caractères spéciaux)
  • ne mettez que les mots importants
  • mettez le mot clé principal au début
  • gardez-les courtes
  • n’utilisez que des tirets simples

9. Mettez en place des redirections pour vos erreurs 404

Quand vous modifiez l’URL d’une page existante, faites toujours une redirection permanente, qu’on appelle « redirection 301 ». Car Google se souvient de votre ancienne URL. La redirection permanente permet d’indiquer que l’ancienne URL doit rediriger vers la nouvelle. Si vous oubliez d’indiquer la nouvelle adresse de votre page à Google, vous allez obtenir une erreurs 404 « not found » et ça, c’est très mauvais !

erreur 404 not found

Si vous êtes sur WordPress, vous pouvez utiliser l’extension Redirection pour mettre en place des redirections 301 et vérifier la présence d’erreurs 404.

10. Passez votre site en HTTPS

Qu’est-ce-que le HTTPS et à quoi ça sert ?

Le protocole HTTPS est un protocole sécurisé, contrairement au classique HTTP. Il permet à vos internautes de naviguer sur votre site de façon sécurisée, c’est-à-dire que les données échangées seront cryptées. Donc bien évidemment, le HTTPS rassure vos utilisateurs, mais aussi Google ! Il privilégie à présent dans son algorithme les sites en HTTPS. Inutile de préciser que si vous avez un site e-commerce, vous n’avez pas le choix !

Comment mettre en place le HTTPS

Pour cela, il faut avoir un certificat SSL d’installé sur son serveur. Vous pouvez utiliser le certificat Let’s Encrypt, qui est gratuit. La procédure pour l’installer dépend de votre hébergeur. Voici la procédure pour passer votre site WordPress en HTTPS.

11. Optimisez la vitesse de chargement de votre site

Pourquoi il est important d’avoir de bonnes performances

Google aime quand ça va vite. Et si votre site est trop long à charger, vos internautes auront tendance à partir.

Mesurez et corrigez

Commencez par mesurer les performances de votre site avec l’outil PageSpeed Insights de Google.
L’outil va vous donner un score et vous suggérer des améliorations. Prenez des mesures correctives si nécessaire, tel que réduire le poids de vos images, et héberger vos vidéos ailleurs que sur votre serveur.

12. Vérifiez que votre site est correctement optimisé pour la navigation depuis mobile

Est-il encore nécessaire de le dire ? Il est indispensable que votre site soit adaptée parfaitement à la navigation mobile. C’est ce qu’on appelle le responsive design. Plus de la moitié des navigations sur internet se font sur smartphone de nos jours.

13. Utilisez les réseaux sociaux pour booster votre trafic

Un moyen rapide et pratique d’obtenir du trafic, c’est bien sûr les réseaux sociaux ! Partagez, partagez et repartagez. Et pensez à intégrer des boutons de partage visibles sur vos pages. Bien entendu, pensez à vérifier que le title, la méta description et l’image sont adaptés. Changez-les si nécessaire avec Yoast SEO.

14. Bannissez le contenu dupliqué

Google déteste retrouver un texte qu’il a déjà vu ailleurs sur un autre site. Il punit les copieurs ! Et voici une raison de plus pour essayer d’être original et unique dans vos contenus.

15. Recyclez vos anciens articles

Le recyclage, c’est pas seulement bon pour la planète ! C’est aussi bon pour votre référencement. Vous avez des contenus sympas, mais un peu vieux qui gagneraient à remis à jour ? Hé bien réécrivez-les, actualisez-les et changez la date de publication. Vous allez les voir remonter dans les résultats.

Conclusion

J’espère que vous n’êtes pas trop découragés par rapport à la quantité de travail ! Ces actions prennent du temps mais vous rapporteront des bénéfices sur le long terme. Le référencement naturel est un travail de longue haleine… Si vous avez besoin d’aide pour mettre en place ces actions ou si vous souhaitez les déléguer, faites appel à nous !

Lorem felis ipsum ut fringilla eleifend nec id, porta.

Pin It on Pinterest